culture

« Celui qui ne bouge pas ne sent pas ses chaînes. » Rosa Luxemburg 1/5

Le 8 mars, c’est la Journée Internationale de la Femme.

« Au début du XXe siècle, des femmes de tous pays s’unissent pour défendre leurs droits.

L’origine de cette journée s’ancre dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, qui agitèrent l’Europe, au début du XXe siècle. »

http://8mars.info/

L’occasion cette semaine de découvrir cinq femmes qui ont su bouger et participer à l’évolution du Monde.

Cinq jours, cinq portraits, aujourdhui lundi, zoom sur Grace Hopper.

Grande pionnière de l’informatique, Grace Hopper (1906-1992) est la concéptrice de langage COBOL. Dans les années 1960 à 1980, ce langage était le plus employé, et il l’est toujours  dans de grandes entreprises, notamment dans les institutions financières.

Petite anecdote : C’est elle qui a rendu populaire la notion de « bug informatique ». Le terme existait déjà pour désigner une erreur inconnue mais après qu’une mite avait provoqué un faux contact et une erreur dans l’exécution  d’un programme, Grace Hopper consigna cette information dans le journal de bord avec la mention « first actual case of bug being found ».

grace_hopper_and_univac

                          Grace Hopper au clavier de l’UNIVAC, vers 1960, Unknown (Smithsonian Institution)
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s